Vous êtes ici

Les milieux naturels

 

Les pelouses calcicoles

Les pelouses calcicoles occupent moins de 1 % du territoire de la ZPS. On les retrouve sur des sols calcaires.
On distingue, dans la ZPS, 2 types d'habitat :

  • les pelouses calcicoles rases à annuelles (habitat d’intérêt communautaire).
    Ces pelouses occupent des sols superficiels calcaires en mosaïque avec les pelouses calcicoles denses à Brome. Elles ont un aspect fortement écorché, dû essentiellement à l’action des lapins, et sont restreintes à de petites surfaces. Cet habitat est dominé par des graminées à feuilles fines et des plantes à fleurs annuelles, dont des espèces rares et à affinités méridionales.

 

  • Pelouses calcicoles denses à Brome (habitat d’intérêt communautaire s’il est riche en orchidées)
    Il s’agit de pelouses hautes (d’une hauteur de 20 à 60 cm), denses, vert-jaunâtre, installées sur sol calcaire souvent plus profond que celui des pelouses rases à annuelles.

 

Les marais et fond de vallée

Le marais est un milieu identifié comme important pour l’avifaune. La surface totale du Marais est estimée à 136 hectares.
2 habitats sont représentés dans la Petite Beauce :
   - Les mégaphorbiaies (habitats d’intérêt communautaire) qui sont des formations végétales constituées d’herbes hautes (1 à 2 m) à feuilles larges présentes sur des sols humides et riches en nutriments.

   - Les roselières (au sens large) rassemblent plusieurs types de peuplements monospécifiques
de grandes plantes à feuilles étroites poussant dans les plans d’eau ou sur leurs rives.

 

 

Dans ces zones humides, des espèces spécifiques peuvent être observées. C'est le cas par exemple de la Foulque Macroule, que vous pouvez observer sur les étangs (à Landes le Gaulois par exemple) ou de l'Alyte, présente dans les mares.